Accueil

Les valeurs du cabinet Arc Avocats

Valeurs

C’est une AVENTURE PROFESSIONNELLE :
celle de deux avocats éperdus de justice et de liberté, passionnés de travail et soucieux de répondre aux attentes de leurs clients au travers d’un traitement personnalisé et rigoureux de leurs dossiers.

ARC c’est le DÉFI de deux hommes résolument tournés vers l’avenir, David COLLIN et Pascal ROBIN qui ont allié leurs forces et leur complémentarité pour créer la société en juillet 2013.

ARC c’est une ÉQUIPE composée d’une avocate collaboratrice, d’une assistante et d’une comptable qui ont choisi de s’investir aux côtés des fondateurs du cabinet et de contribuer à la réussite du projet en apportant leurs compétences et leur savoir-faire acquis au travers de leurs expériences professionnelles de parfois plus de 25 ans en cabinet d’avocats.

ARC c’est la VOLONTÉ de répondre aux attentes de la clientèle avec rapidité, efficacité et le souci d’un traitement d’excellence de tous les dossiers confiés, alliant rigueur, créativité et modernité.

Compétences

Compétences

Intervenant auprès de compagnies d’assurances, d’entreprises du BTP,  d’établissements de crédit, d’organismes institutionnels mais également de particuliers, toute l’équipe du cabinet ARC se mobilise pour apporter des solutions pertinentes et adaptées aux problématiques posées dans les domaines de la responsabilité professionnelle et personnelle, de l’assurance, de la construction et de l’indemnisation du préjudice corporel.

ARC c’est l’EXPERTISE d’avocats régulièrement formés, intervenant à travers toute la France sur des dossiers à forte valeur juridique ajoutée pour des enjeux humains et financiers jamais sous-estimés.

Compétences d'Arc Avocats

L’équipe

L’équipe

  • Pascal Robin - Avocats Arc

    Maître
    Pascal Robin

    Avocat

    Désireux d’une vie professionnelle qui invite au DEPASSEMENT DE SOI et persuadé que l’union fait la FORCE…

    Plus de détails

  • David Collin - Avocats Arc

    Maître
    David Collin

    Avocat

    Associé fondateur du cabinet, David COLLIN a mis toute son ENERGIE au développement du secteur Droit Immobilier…

    Plus de détails

  • Jehanne Bargine - Avocats Arc

    Maître
    Jehanne Bargine

    Avocat

    Collaboratrice libérale depuis plus de 10 années, Jehanne BARGINE a rejoint ARC à sa création en…

    Plus de détails

  • Christine Galon - Avocats Arc

    Christine Galon

    Assistante

    Assistante au sein de la société ARC depuis ses débuts, riche d’une expérience de plus de 25 ans…

    Plus de détails

  • Armelle Pechon - Avocats Arc

    Armelle Pechon

    Assistante comptable

    Armelle PECHON, assistante comptable, est présente au sein de la SELARL ARC depuis sa création à laquelle elle a…

    Plus de détails

  • Et vous - Avocats Arc

    Et vous ?

    En recherche d’emploi, stagiaire, veuillez déposer votre dossier

    Plus de détails

Publications

Le droit de la victime d’un accident de la circulation à obtenir l’indemnisation de son préjudice corporel ne saurait être réduit en raison d’une prédisposition pathologique lorsque l’affection qui en est résulté n’a été provoquée ou révélée que du fait de l’accident (C.Cass., Civ. 2ème, 20 mai 2020 n°18-24095)

Le principe de réparation intégrale commande d’indemniser la victime, sans pertes, ni profits. Simple à la base, ce principe peut se compliquer dans son application lorsque s’ajoute la question de l’état de santé initial de la victime : l’accident survenu n’a-t-il pas simplement déclenché un préjudice qui aurait dû, logiquement, survenir à court ou moyen terme ?...
Continuer la lecture

Même si les conditions fautives de prise en charge d’un patient par le SAMU n’ont pas eu d’incidence sur l’évolution de sa pathologie et les séquelles qu’il en a conservées, le préjudice moral en lien direct avec la faute commise peut être indemnisé (CAA NANTES, 3ème Ch., 21/02/2020, 17NT02664)

Guide pour la liquidation des préjudices, la nomenclature DINTHILAC n’est cependant pas exhaustive pour la victime. Le principe de réparation intégrale commande d’indemniser la victime de tous ses préjudices, sans pertes, ni profits. Il revient à la victime de rapporter la preuve de la réalité de son préjudice, en lien de causalité avec une faute....
Continuer la lecture

Acte suicidaire et faute dolosive : quand la Cour de cassation balance entre conceptions objective et subjective (C.Cass., Civ. 2ème, 20 mai 2020, n°19-11538 ; C. Cass., Civ. 2ème, 20 Mai 2020, n° 19-14306)

Par deux arrêts publiés le 20 Mai 2020, la Cour de cassation revient sur la notion de faute dolosive, jetant le doute sur l’appréhension de celle-ci. Souvent invoquée, mais rarement accueillie, la faute dolosive fait souvent échouer celui qui l’invoque au stade probatoire. Il s’agit pourtant d’une question essentielle afin que le contrat d’assurance conserve...
Continuer la lecture
{"arrow":"true","pagination":"false","speed":"300","autoplay":"true","autoplay_speed":"5000","loop":"true","mode_bx":"horizontal","slide_to_show_bx":"3","max_slide_to_show_bx":"6","slide_to_scroll_bx":"1","slide_margin_bx":"0","slide_width_bx":"0","start_slide_bx":"0","ticker_bx":"false","ticker_hover_bx":"true","height_start_bx":"false","random_start_bx":"false","caption":"false"}

Voir toutes les publications